Vincent THIÉBAUT – Candidat Élections Législatives 2022

Blog

3 juin 2022

Député de la 9ème circonscription avant tout !

Mon atout : pouvoir faire entendre vos revendications directement auprès du Gouvernement !

 

En tant que député de la majorité présidentielle, je suis en contact permanent avec le Gouvernement et l’Elysée. Je suis plus écouté qu’un député de l’opposition et je peux donc faire remonter les problématiques de terrain plus facilement auprès de l’exécutif. Cependant, je veux rappeler qu’un Parlementaire n’est ni un super Maire, ni un super Conseiller d’Alsace. Je peux soutenir vos projets et ceux des élus locaux, mais mon rôle premier est de voter la Loi et de vérifier son application sur le terrain. C’est en vous écoutant que je pourrai voter et amender des Lois de manière cohérente avec la réalité et m’assurer de leur bonne application. 

 

Redonner un contour institutionnel à l’Alsace

En 2017, je m’étais engagé à redonner un contour institutionnel à l’Alsace. Là où le Grand Paris est une négociation depuis plus de 10 ans, nous avons pu signer les accords de Matignon, actant de la Collectivité Européenne d’Alsace, en 18 mois. La CEA bénéficie même d’une Loi. Elle est l’une des 5 collectivités à avoir un Loi à son nom, sur les 36 000 que comptent la France. J’ai mené le projet, et je remercie mes collègues alsaciens de m’avoir laissé le lead. C’est une fierté pour moi. J’avais également pu obtenir un amendement dans la réforme constitutionnelle pour la reconnaissance du Droit local, mais cette réforme n’est malheureusement pas passée. Un autre amendement que j’ai porté, contre l’avis du Gouvernement concernait les ligues et fédérations alsaciennes de sport. Je l’ai fait voter contre l’avis de mon groupe parlementaire, et il est passé !

Ma bataille pour une autonomie des hôpitaux d’Alsace du Nord Alsace du Nord

J’ai également pris part à la bataille de nos soignants pour obtenir un Groupement Hospitalier Territorial, GHT, Alsace du Nord qui sera indépendant du Centre Hospitalier Universitaire de Strasbourg (CHUS). En 2016, il a avait été décidé que les hôpitaux de Bischwiller, Haguenau, Wissembourg, Brumath et Saverne serait rattaché à celui de Strasbourg et donc co-gérés. Mais l’entente avec le CHUS a été compliquée et je les ai soutenu auprès du Gouvernement, particulièrement d’Olivier Véran, pour la création d’un nouveau GHT. Certaines résistances se sont manifestées du côté de Strasbourg et de l’ARS et nous sommes donc parvenus à une solution intermédiaire, un « sous-GHT » pour l’Alsace du Nord qui est autonome sur les questions de recrutement et d’équipement notamment.

Je souhaite également souligner l’apport du Ségur de la Santé pour l’hôpital de Haguenau : c’est plus de 8 millions d’euros par an pour la revalorisation de la masse salariale !

L’Action Cœur de Ville pour Haguenau et ses alentours

J’avais cœur pendant ce mandat de soutenir, autant que je le pouvais, les initiatives locales et de faire bénéficier à notre territoire des plans du Gouvernement. C’est ainsi que j’ai appuyé pour que la ville de Haguenau, candidate à l’Action Cœur de Ville, mais non retenue au départ, en profite tout de même. Haguenau est la porte d’entrée d’un territoire, l’Alsace du Nord, et le centre d’une agglomération où des villes comme Bischwiller, Brumath ou Schweighouse pourrait avoir besoin de bénéficier de cette action. C’est à ce titre que Haguenau a été sélectionnée. L’aide a déjà permis de financer une partie de la Gare, du Nautiland et du nouveau Dojo.

La Sous-Préfecture a également été rénovée, dans le cadre du plan concernant les bâtiments publics. Il y a désormais sur le territoire des Maisons France Service à Brumath et Bischwiller. Une troisième devrait ouvrir très prochainement à Haguenau, dans les locaux justement de l’ancienne Sous-Préfécture. J’ai également appuyé directement auprès du Ministère des Transports pour obtenir 600 000 euros d’aide de l’Etat pour prolonger la piste cyclable entre Haguenau et Bischwiller. Le projet coûtait au total 1,4 million d’euros. J’ai également soutenu l’exportation du modèle du RER dans les régions et le projet de l’eurométropolitain a été lancé à Strasbourg. Les résultats sont déjà présents : chacun peut constater l’augmentation du nombre de trains entre Strasbourg et Haguenau.

Si on parle de nos centres-villes, nous pouvons désormais voir la police nationale patrouiller à Haguenau. Cela a été rendu possible grâce aux 9 nouveaux agents qui sont venus renforcer les effectifs, auparavant de 70, soit une augmentation de presque 15 % !

Bilan économique du premier quinquennat dans la 9ème Circo

De manière générale, de nombreux emplois ont été créés dans le Bas-Rhin. Notre taux de chômage est passé de 7% à 4,7 %. C’est une baisse très conséquente et nous répondons ainsi déjà aux nouveaux objectifs du Gouvernement ! Des entreprises comme INA Schaeffler ont bénéficié d’aides gouvernementales avec le Plan France Relance. Enfin, dans le cadre de l’initiative 1jeune1solution, ce sont 3000 suivis qui ont été mis en place dans le Bas-Rhin !

Plus de visibilité pour notre territoire

En tant que député alsacien, il me tenait à cœur de donner plus de visibilité à notre territoire. La 9ème Circonscription du Bas-Rhin a ainsi accueilli 18 visites ministérielles, et même une visite présidentielle, puisque le Président de la République a décidé de faire ses vœux aux armées au camp d’Oberhoffen. Je me réjouis également de la visite prochaine de l’ancien Premier Ministre Edouard Philippe à Haguenau, ce vendredi 10 juin !

Bilan , , , , ,